29 Jun 2020 1:08 PM
  • défi
  • innovation
  • gagnant
  • idée
  • finaliste
Alt

Le Resin Innovation Challenge (défi de l’innovation des résines)  lancé par le projet SustForest Plus, a réuni neuf participants qui ont présenté un total de douze idées pour optimiser l'activité des résines européennes.

Le projet SustForest Plus a lancé en janvier le « Resin Innovation Challenge », une initiative qui vise à rassembler quelques-unes des meilleures idées novatrices qui contribuent à améliorer la qualité du travail et la rentabilité du commerce de la résine, dans le but de faire de la résine un commerce d'avenir. L'appel à la communauté des résines innovantes en Espagne, en France et au Portugal a donné lieu à un total de douze propositions de neuf participants, tous espagnols.

Dans un premier temps, une réunion du jury était prévue afin de délibérer et de désigner les gagnants, dans le cadre des activités de la conférence internationale « La résine: un métier d’avenir », les 10 et 11 mars. Cependant, ces journées ont dû être suspendues et donc l'organisation a pris la décision d'évaluer et de rendre la décision par le biais de réunions télématiques des membres du jury.

Malgré les circonstances, il a été possible de compter sur un jury international composé d'un comité de douze partenaires experts du projet SustForest Plus, représentant l'ensemble de la chaîne de valeur européenne des résines naturelles, des propriétaires forestiers aux gestionnaires, des producteurs de résine, des industriels et des entités de recherche d'Espagne, France et Portugal.

À la suite des délibérations du comité d'experts, trois gagnants parmi cinq finalistes ont été désignés : le projet DRIADA pour la gestion des données forestières ; le pot de résine de colophane innovant ; et PINELAB Liittle Big Factory, une initiative qui vise à développer des produits à base de résine naturelle de qualité différenciée dans le secteur alimentaire et cosmétique. Les deux autres finalistes étaient la méthode Resdron, qui applique la télédétection à l'estimation de la production de résine, et MARTRAK, un nouveau tracteur à rames pour la résine.

Les gagnants du défi

Le projet DRIADA consiste en une plateforme de gestion de toutes les données forestières pour la gestion et l'utilisation de la ressource de résine qui nous permettra de connaître en temps réel le stock en nombre d'arbres, les mètres cubes de bois disponibles, les espèces et la faune qui les habitent, le contrôle des signes et des accessoires, la quantité de résine dans chaque pin et la meilleure route à prendre pour collecter la résine, entre autres.

Sous le nom de "Un nouveau pot de résine", on propose de remplacer le traditionnel pot ou récipient en plastique où la résine est recueillie, par un des plastisols de colophane afin d'utiliser pleinement à la fois le récipient et son contenu.

L'idée de PINELAB "The Little Big Factory" propose de créer une coopérative locale pour développer l'utilisation des sous-produits de la résine dont le marché est l'industrie cosmétique et alimentaire. L'objectif est de créer un petit moteur pour l'économie locale avec des répercussions sur l'emploi rural, en générant une identité d'origine et une marque de qualité grâce à la transformation de la résine directement sur le territoire. De cette manière, des produits durables et ultra-naturels, de plus en plus demandés par le consommateur final, sont mis sur le marché.

Les finalistes du défi

La méthode RESDRON consiste à détecter les masses les plus appropriées pour la résination afin d'augmenter la rentabilité de l'activité. Des outils innovants sont utilisés pour obtenir des indices relatifs à l'état physiologique des peuplements forestiers. Ainsi, il est proposé d'obtenir des images multispectrales captées par des drones, des images hyperspectrales avec un spectroradiomètre. Ces images seront mises en relation avec le flux de résine qui sera déterminé au moyen de petites incisions de taille prédéterminée pratiquées dans le tronc.

MARTRAK, le chariot à rames est équipé d'un moteur et de quatre roues motrices pouvant transporter quatre fûts de résine de 200 kg. Ce chariot permet la vidange automatique des pots en résine sans aucun effort de la part de l'opérateur et est équipé de lumières. L'avantage par rapport au système manuel traditionnel réside dans la facilité d'utilisation, la réduction de l'effort et du nombre d'heures, l'utilisation des heures de travail pour les travaux de pica et de stimulation, et la possibilité de travailler en basse lumière.

Développement des idées gagnantes

Tous les participants au Resin Innovation Challenge, ainsi que d'autres entrepreneurs innovants, pourront présenter leurs idées lors de l'événement international idiForest, l'innovation et la technologie émergentes pour les produits forestiers non ligneux, où ils seront conseillés par des technologues et des mentors experts dans le développement d'idées commerciales, afin de mettre leurs initiatives sur le marché.

En reconnaissance des trois gagnants du défi, ils seront invités à participer à idiForest, tous frais payés. Cet événement, initialement prévu pour avril 2020, a été reporté en raison des restrictions imposées par les mesures de confinement de la pandémie COVID-19 au niveau national et international. IdiForest aura lieu dans la ville de Soria (Espagne) lorsque les circonstances le permettront. Pour plus d'informations sur l'événement idiForest, visitez le site web du projet SustForest Plus.

Le Réseau Européen des Territoires de Résine

Le Resin Innovation Challenge est apparu comme une activité du Réseau Européen des Territoires de Résine (RETR) en phase de création grâce au projet SustForest Plus cofinancé par le programme Interreg Sudoe par l'intermédiaire du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Le RETR se veut être une organisation de référence dans le secteur des résines naturelles au niveau européen, intégrant tous les membres de sa chaîne de valeur et visant à mener les initiatives qui augmentent la rentabilité de cette activité, la visibilité du secteur, favorisant la fabrication de produits répondant aux objectifs de développement durable avec le soutien des pouvoirs publics.

Le projet SustForest Plus

Le projet SustForest Plus SOE2/P5/E0598 « Stratégie et réseaux de collaboration pour la multifonctionnalité, la conservation et l'emploi sur le territoire de l'Europe du Sud par l'extraction de résine » est développé de 2018 à 2021. Il est cofinancé par le programme Interreg Sudoe par l'intermédiaire du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de l'Union européenne et vise à améliorer les méthodes de gestion conjointe des sources de résine naturelle sur le territoire du Sudoe en tant que ressource stratégique et préférentielle pour l'industrie, la création d'emplois et l'utilisation rationnelle des ressources naturelles.

Le projet SustForest Plus a pour partenaires bénéficiaires les entités suivantes : Fundación Centro de Servicios y Promoción Forestal y de su Industria de Castilla y León (Cesefor), Centre Nacional de la Propriété Forestière (CNPF), European Forest Institute (EFI), Instituto Nacional de Investigación y Tecnología Agraria y Alimentaria (INIA), Instituto Nacional de Investigação Agrária e Veterinária (INIAV), les municipalités de Penela et Proença-a-Nova et l'Université Politécnique de Madrid (UPM).

Le projet a également été soutenu par d'autres entités liées au secteur des résines naturelles et appartenant au territoire du SUDOE (Tunisie, Grèce et Italie) qui participent en tant que partenaires associés au projet, c'est-à-dire : Asociación Nacional de Resineros (ANR), Associação das Indústrias de Madeira e Mobiliário de Portugal (AIMMP), Associação Florestal do Vale do Douro Norte (Aflorodounorte), Certis – Controlo e Certificação, Lda., Decentraliced Administration of Epirus-Western Macedonia, Diputación Provincial de Soria, Essência Química – Resinas e Derivados, Eurorègion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre, Federación de Asociaciones Forestales de Castilla y León (FAFCYLE), Groupement de Producteurs Forestiers du sud Gironde (CPFA), Holiste Laboratoires et Developpement, Industrial Resinera Valcan, S. A. (IRV), Instituto de Conservação da Natureza e das Florestas (ICNF), National Institute for Research in Rural Engineering Water and Forestry (INRGREF), Junta de Castilla y León, Luresa Resinas, S. L., Pôle de compétitivité Xylofutur, Quercus - Associação Nacional de Conservação da Natureza, Resipinus - Associação de Destiladores e Exploradores de Resina, Rincón de la Vega S.A.L., Sociedad de Resinas Naturales, S.A., Unione Di Comuni Valdarno E Valdisieve, United Ressins – Produção de Resinas S.A. et le Centro de Investigación Forestal de Lourizán.